Installation d’armoires réseau

produit kytom
kytom aménagement bureaux

Comment planifier l’installation d’une armoire informatique

Disposition de l’installation des baies et coffrets informatiques

Les baies réseaux et serveurs sont conçues dans un seul but : offrir un moyen facile et sûr d’héberger des serveurs informatiques et leurs dispositifs de mise en réseau associés. La plupart des organisations disposent d’au moins une armoire de brassage. 

Bon nombre des problèmes que nous constatons lors de l’audit des salles de serveurs trouvent leur origine dans une installation initiale mal planifiée ou une installation qui a connu une croissance rapide. Dans ce dernier cas, la vitesse à laquelle un nouveau serveur est mis en marche et utilisé est plus importante que l’aspect de la salle et du rack. Cette approche peut être acceptable pour certaines organisations, en particulier celles qui ne disposent pas de serveurs orientés client, mais elle peut réduire la résilience informatique et introduire des problèmes potentiels.

Quelle est donc la meilleure façon d’organiser et de gérer un rack de serveurs et son déploiement ?

Liste de contrôle de l’installation et de l’agencement d’un rack de serveurs

La liste de contrôle générale suivante couvre les principaux sujets de la planification d’une salle de serveurs et de l’installation d’une armoire informatique :

  • Dimensions des baies – De quelle taille de baie avez-vous besoin ?
  • Emplacement : où dois-je placer le rack dans ma salle de serveurs ?
  • Refroidissement et ventilation : comment refroidir l’équipement dans le rack ?
  • Santé et sécurité : y a-t-il des implications en matière de sécurité au travail ?
  • Disposition du rack : comment dois-je disposer mon serveur et mon équipement informatique dans le rack ?
  • Disposition des câbles : quelle est la meilleure façon de gérer le câblage réseau ?
  • Alimentation électrique : comment installer les unités PDU et la protection de l’alimentation de secours UPS ?
  • Lutte contre l’incendie : aurai-je besoin d’un système d’extinction ?
  • Surveillance de la température : ai-je besoin d’un système de surveillance au niveau de la pièce ou du rack ?
  • Sécurité : comment empêcher tout accès non autorisé à mes serveurs et à mon réseau informatique ?

Dimensions des baies

Les supports sont disponibles en plusieurs combinaisons de hauteur, largeur et profondeur. La hauteur est mesurée en “U”, où 1 = 1,75 pouces ou 44,45 mm. Tous les dispositifs de montage en rack ont une hauteur en U correspondante, ce qui facilite le calcul de la hauteur totale en U requise pour un rack ou une armoire. Les tailles typiques des racks vont de 12U (pour une petite armoire de données) à 47U pour un rack de serveur de type centre de données.

Les baies abritent des appareils d’une largeur de 19 pouces. La profondeur du rack avec les panneaux latéraux et les portes peut être plus importante, c’est-à-dire que les largeurs les plus courantes sont de 600 et 800 mm. Les profondeurs peuvent varier de 400 à 1200 mm. Il est important de choisir la bonne profondeur pour s’assurer que ce que vous voulez mettre dans le rack s’y adapte. Ce n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît, car l’espace à l’arrière d’un appareil doit tenir compte des courbes de rayon des câbles d’alimentation et de réseau.

Emplacement du rack

Lorsque vous choisissez un rack pour votre salle de serveurs ou votre centre de données, vous devez tenir compte de l’endroit où il sera placé dans la salle. Le rack doit être suffisamment grand pour accueillir tout votre matériel informatique, mais il doit également s’adapter à la pièce. Il doit y avoir suffisamment de place à l’avant, à l’arrière, sur les côtés et sur le dessus d’un rack pour permettre la circulation de l’air de refroidissement et l’accès des ingénieurs. En règle générale, il faut prévoir jusqu’à 6 dalles de sol standard (500×500 mm) comme espace sur lequel placer un rack de serveurs.

Les racks et armoires de serveurs ne doivent pas être installés sous ou trop près d’un climatiseur pour éviter tout risque d’inondation en cas de fuite d’eau. Ces problèmes peuvent survenir si un système de climatisation n’est pas correctement conçu et régulièrement entretenu ou s’il y a un changement soudain de l’environnement ambiant auquel le système n’a pas été conçu pour faire face.

Refroidissement et ventilation des baies

Les racks ne doivent pas être placés dans des zones déjà chaudes (ou vides) dans une salle de serveurs. Toutes les salles de serveurs ne sont pas uniformes ou rectangulaires. On voit souvent des salles en forme de L avec des ateliers latéraux et des zones de préparation informatique. Il peut y avoir d’autres obstacles à la circulation de l’air dans la salle et notamment des colonnes.

La circulation de l’air autour de l’armoire ne doit pas être limitée et la qualité et l’humidité de l’air doivent être “acceptables” et gérées. Que signifie “acceptable” ? Eh bien, toutes les pièces de la salle contiendront de la poussière et des particules qui circuleront dans la salle et seront aspirées par le matériel informatique. Si la qualité de l’air n’est pas assez bonne pour les personnes qui travaillent dans la pièce, il y a de fortes chances que cela finisse par endommager ou perturber les serveurs informatiques.

Considérations relatives à la santé et à la sécurité

L’utilisation d’une baie de serveurs pour retirer des serveurs informatiques, des câbles et même des systèmes d’alimentation sans coupure de la surface de plancher générale où ils présentent un risque de trébuchement présente un avantage évident pour la santé et la sécurité. Ces avantages peuvent être quelque peu annulés si l’installation du rack se développe de manière aléatoire avec des câbles informatiques interconnectés entre les racks et si l’on ne se préoccupe guère de la population et de la disposition des racks.

Il faut également tenir compte de la taille et du poids des appareils à loger dans un rack de serveurs. Tout dispositif monté dans un rack de serveurs devra être manipulé manuellement et, pour les racks de grande taille, travailler en hauteur.

Câblage réseau, panneaux de brassage et commutateurs

Un aménagement bien planifié et bien exécuté des baies de serveurs est une œuvre d’art. Une bonne disposition des câbles fait appel à une gestion et un étiquetage appropriés des câbles, de sorte qu’il est facile d’identifier les câbles d’alimentation et de réseau. Le câble doit être marqué aux deux extrémités pour faciliter l’identification et non au milieu. Des dispositions doivent être prises dans le système de disposition et de gestion des câbles pour les travaux futurs, qu’il s’agisse d’ajouts ou de retraits. Il n’y a rien de pire que d’essayer de tracer une extrémité de câble et de déterminer le bon appareil à débrancher sur un réseau sous tension.
Une approche solide de la gestion des câbles est également utile lorsqu’il y a des problèmes à résoudre dans un rack de serveurs. Il devient plus facile de tracer les cordons d’alimentation et de déterminer quelle PDU alimente quel appareil, ou quel câble informatique est connecté à quel routeur ou port de commutateur KVM. La facilité d’accès est aussi importante que le confort d’accès. S’il y a un commutateur KVM, il faut qu’il soit à la bonne hauteur pour que la personne puisse l’utiliser.

Bien que l’on ne réfléchisse pas beaucoup aux exigences de câblage pour une installation en rack unique, dès qu’il y a deux racks ou plus, la complexité de l’installation augmente. Il convient de réfléchir à l’utilisation de panneaux de brassage qui permettent d’utiliser des commutateurs plus grands et d’augmenter l’utilisation des ports. Bien que ces panneaux puissent entraîner des coûts supplémentaires et occuper de l’espace dans un rack, ils contribuent à simplifier la gestion des câbles dans les racks, en particulier lorsqu’il y a plusieurs racks.

Un inconvénient est la nécessité de câbler entre les racks et pour résoudre ce problème, il peut être plus facile d’installer un commutateur ethernet dans chaque rack. L’utilisation de commutateurs individuels réduit le câblage entre les racks et l’espace requis à l’intérieur de ceux-ci. L’utilisation de commutateurs de niveau de rack peut également réduire le nombre de points de défaillance individuels.

Alimentation électrique et alimentation de secours

Chaque appareil d’un rack de serveurs nécessite une alimentation électrique et est généralement connecté à une unité PDU. L’unité PDU sera montée soit horizontalement (petits racks), soit verticalement (grands racks). L’unité PDU peut être surveillée à distance sur le réseau IP et offrir des options pour le comptage de l’énergie en kWh au niveau de l’unité PDU ou de la prise et le démarrage à distance.

Chaque PDU doit être alimentée par une alimentation électrique sans coupure. L’onduleur peut être installé dans chaque baie de serveurs (protection décentralisée de l’alimentation électrique) ou comme plan de protection centralisé de l’alimentation électrique au niveau de la salle. Dans ce dernier cas, un onduleur plus important est installé pour prendre en charge le tableau de distribution secondaire dans la salle et les circuits d’alimentation critiques, y compris l’alimentation des baies ainsi que le refroidissement, l’éclairage et tout autre circuit d’infrastructure critique.

Le point important ici est de disposer d’un plan de protection électrique solide pour soutenir le déploiement des racks à la fois le premier jour et pour répondre à l’expansion future.

Installation du câblage d’alimentation et de réseau

Les supports sont généralement placés au centre d’une pièce. S’il existe un plancher surélevé, celui-ci peut être utilisé pour fournir l’alimentation électrique et le câblage de réseau à chaque rack. Il faut cependant veiller à une séparation nette entre les câbles et l’utilisation de câbles blindés.

L’alternative est d’utiliser à nouveau des chemins de câbles aériens avec une séparation pour le câblage électrique et informatique et des points d’entrée de haut en bas dans les armoires de serveurs. S’il y a un plafond suspendu, le vide est parfois utilisé à cette fin.

Surveillance de la température au niveau des racks

Lorsque la densité de puissance augmente, le risque d’augmentation de la chaleur et des points chauds dans un rack de serveurs augmente. Alors que l’ambiance de la pièce peut être stable et bien gérée jusqu’à 18-25˚C, la température interne du rack peut augmenter jusqu’à 30˚C ou plus dans certaines zones. Cette accumulation de chaleur localisée peut entraîner un taux élevé de dysfonctionnement ou de défaillance des équipements.

Il est possible de surveiller la température à l’intérieur d’un rack de serveurs de plusieurs façons. Certaines unités PDU intelligentes peuvent être installées avec des capteurs de température supplémentaires. L’autre solution consiste à installer un système de surveillance de l’environnement au niveau du rack ou de la pièce auquel plusieurs entrées numériques et analogiques et dispositifs de sortie numérique peuvent être connectés.

La surveillance au niveau de la pièce permet de surveiller un plus grand nombre de facteurs, notamment la température, l’humidité, les fuites d’eau et la fumée, ainsi que la détection de mouvement et même le contrôle d’accès au rack de serveurs.

Sécurité et contrôle d’accès

Le contrôle d’accès au niveau du rack peut apporter un degré de sécurité supplémentaire à une installation et empêcher l’accès non autorisé. Au minimum, une salle de serveurs doit être couverte par le système de contrôle d’accès au bâtiment. Chaque niveau de baie peut également être géré par un système de contrôle d’accès si une serrure et une poignée appropriées sont installées.

Celles-ci peuvent être commandées sans fil et câblées au système de contrôle d’accès et permettre/refuser l’accès par carte ou jeton mobile ou l’autorisation à distance via le réseau IP. Les caméras de surveillance et de détection de mouvement peuvent également être utilisées pour la sécurité des pièces.
Des considérations supplémentaires peuvent être requises pour les installations de type industriel ou marin. Les sites industriels peuvent nécessiter des filtres à poussière et un indice IP plus élevé. Les baies de serveurs embarqués de type marin peuvent nécessiter un cadre pivotant. Il convient également de noter que la plupart des fabricants de racks et leurs partenaires peuvent également fournir des finitions métalliques et des peintures sur mesure pour les projets sur mesure.

un projet d'installation de salle informatique ?

Que vous ayez une nouvelle salle de serveurs ou que vous étendiez un centre de données existant, il est toujours bon de revenir aux principes de base lors de la planification d’une installation en rack. Les densités de puissance des baies augmentent, et les progrès de l’IdO, de l’Edge et de la 5G pourraient entraîner une utilisation accrue des baies et des armoires de serveurs sur site à l’avenir.
Il est donc important de s’assurer que le déploiement de votre baie et les équipements qui y sont logés sont documentés, étiquetés et planifiés. De bonnes pratiques de ce type permettront de faciliter la gestion des dispositifs montés en rack à l’avenir et de planifier les ajouts et les mises à niveau d’équipements.