ISOLATION PHONIQUE des ESPACES DE TRAVAIL

kytom aménagement bureaux
kytom aménagement bureaux
kytom aménagement bureaux

DES SOLUTIONS HAUTES PERFORMANCES POUR ISOLER VOS LOCAUX

UN PEU DE THEORIE

Le son est une forme d’énergie qui est :

  1. produite par une source de vibrations
  2. propagée dans un milieu ou médium
  3. perçue par le récepteur

Par exemple, lorsqu’on appuie sur la touche d’un piano, un marteau vient frapper une corde qui produit un son. Les ondes émises se propagent dans l’air, selon une série d’oscillations, de variations de pression. Lorsque les ondes atteignent l’oreille,l’auditeur perçoit le son généré.

cloison avec isolant acoustique

Contrairement à de nombreux lieux de travail, le bureau est un endroit relativement calme pour travailler. Deux avantages importants d’une bonne acoustique de bureau sont la capacité de se concentrer sans être distrait et la capacité d’entendre la parole. Le bruit constitue autant un problème de productivité qu’un problème de sécurité.
La distinction entre un son et un bruit est très subjective. Elle est propre à chaque personne, à chaque époque et à chaque lieu. Le bruit est décrit comme n’importe quel son indésirable. Ce qui peut être un son agréable pour une personne, comme une chaîne stéréo jouant du jazz, peut être un bruit désagréable pour une autre.
Même à de faibles niveaux, les sons indésirables augmentent les niveaux de stress, nuisent à la communication et empêchent la concentration.
Une variété de sons peuvent être entendus dans un bureau moyen, de la sonnerie de téléphone au bourdonnement d’arrière-plan d’un système de ventilation. Certaines sources de bruit peuvent être réduites au minimum avec des ajustements mineurs. D’autres, comme le bruit du système de ventilation, peuvent nécessiter des modifications majeures au bâtiment.

cloison vitrée sur allège ou semi-vitrée

Plusieurs paramètres permettent de mesurer le son :

  1. La fréquence
  2. L’amplitude
  3. La durée

La fréquence est une mesure du nombre de vibrations par seconde. Un enfant en santé peut entendre des sons d’une fréquence de 20 à 20000 Hz,mais en général, l’oreille humaine perçoit bien les sons de 100 à 5000 Hz.. C’est dans cette catégorie que l’on retrouve la musique et la voix.

L’amplitude équivaut à l’intensité des vibrations et détermine la force du son.

La durée d’émission du son se mesure en secondes.

LA CORRECTION ACOUSTIQUE

En acoustique architecturale, on s’intéresse au contrôle de l’amplitude ou de la durée du son. Pour les murs et les cloisons, on surveillera les indices d’affaiblissement acoustique et d’absorption phonique. Lorsque les ondes sonores frappent une cloison amovible cette surface réfléchit certaines de ces ondes dans la pièce où le bruit a été émis. D’autres ondes sont absorbées par le matériau de la cloison et transformées en énergie thermique, et quelques-unes traversent le matériau.

L’INDICE D’AFFAIBLISSEMENT

Il s’exprime en décibels(dB), comme l’amplitude, et caractérise la capacité d’une cloison à bloquer la transmission du son, donc d’empêcher que le son la traverse. Pour obtenir cet indice, il faut mesurer le niveau sonore du côté de la paroi où le son a été émis (source sonore du local d’émission), le niveau sonore, la réverbération ou le degré d’absorption de l’autre côté de la paroi (pièce de réception). Chacune de nos cloison est testée en laboratoire et certifiée.

L’ABSORPTION PHONIQUE

Elle représente la capacité des surfaces ou des matériaux à éviter la réflexion du son en transformant l’énergie sonore en énergie thermique. Une bonne absorption signifie qu’il y aura moins d’écho. Ce facteur est décisif pour évaluer la capacité des plafonds acoustiques en Open Space.
Il est important de noter la différence entre l’isolant acoustique et l’absorption. Les isolants phoniques contre le bruit sont constitués de matériaux denses et durs et peuvent augmenter l’écho dans une pièce.

LES BUREAUX PAYSAGES

Les bureaux paysagés offrent un potentiel de nuisances sonores assez élevé. La réverbération peut notamment se montrer particulièrement fatigante.

L’introduction de surfaces absorbantes aux endroits stratégiques (dalles de faux-plafond lainées, écran, mobilier ….) employées en conjonction avec des barrières phoniques en plenum permet de réduire significativement les nuisances sonores.